• Depuis pratiquement une année, je domine régulièrement mon mari.
    C'est à son initiative que j'ai commencée, et maintenant j'y prends de plus en plus de plaisir mais je crains de le perdre à mes yeux.
    Dans la vie, au quotidien, nos rapports n'ont pas changés.
    L'idée vient de lui, mais en fait je l'ai provoquée. Donc je ne sais plus vraiment. Je me suis laissé draguer dans une soirée, j'y prenais du plaisir, et mon mari m'a autorisé à aller plus loin. J'y ai pris beaucoup de plaisir.

        Depuis mon mari aime être soumis, et je prends de plus en plus de plaisir à le dominer, au départ c’était dans nos jeux sexuelles.uniquement, mais maintenant il est totalement à mon service, et je me défoule souvent sur lui.

    Cette pratique m'a amenée couché avec d'autres hommes, parfois devant mon mari, et ces amants commencent à prendre une place assez importante dans ma vie.

        Avoir des amants de passages n'était pas une contrainte, mais progressivement, j'ai rencontré les mêmes amants, c'était plus simple et l’on se connaissait mieux surtout pour les faire accepter de faire ça devant mon mari.
     Je n'ai pas recherché cette situation, elle s'est construite insidieusement.
        Mon mari continue toujours à me faire l'amour, et je me sens bien dans ses bras, c’est tendre et confortable, mais les amants qui s'occupent de moi régulièrement sont plus fougueux et endurants,
    Ils ne sont pas tendres. J'adore être leur objet, et je ne veux plus m'en passer.
    Quand ils me font l’amour devant lui je le regarde dans les yeux et j’y vois un sous-homme, je ne reconnais plus l’homme que j’ai aimé, il est là à genoux se masturbant au rythme de mes amants les yeux dilatés fixés sur mon sexe avalant leur chibre, je suis un peu malheureuse de l’avoir perdu au profit d’une lope.
        Mais en même temps il prend son plaisir comme cela…
        Je ne me sens plus amoureuse, il devient comme un étranger à mes yeux.
        Et puis il y a le fait que je pense de trop au sexe. Mon mari s'occupe de la maison. Je n'ai plus rien d'autre à faire que d'exiger une tâche ménagère, et de téléphoner pour avoir du plaisir. J'ai toujours envie de sexe, il me semble trop y penser.
        Parfois, l'image de mon mari me gêne. J'aime quand il me masse les jambes, mais le voir me lécher les semelles m'indispose de temps en temps. Depuis peu il veut me lécher après le rapport avec mes amants, je trouve cela vraiment dégradant pour lui, mais je cède car cela m’excite au plus haut point.
    Maintenant en fait, quand je suis énervée par ma journée de travail, je prends un réel plaisir à avilir mon mari, et je suis très dure avec lui, je le bat, le gifle, je lui donne des coups de pieds en me mordant la langue de plaisir, il est roulé en boule à mes pieds, je tape dessus jusqu'à ma jouissance qui se déclanche  à chaque fois.

    Une fois apaisé je le regarde, il ne représente plus grand chose à mes yeux, je culpabilise un peu de lui avoir fait tous cela, j’ai honte d’être rentrée dans son jeu et j’ai de la pitié pour ce sous-homme, mais lui à l’air heureux, je n’envisage pas de le quitter tout de suite car c’est très pratique, je n’ai plus rien à faire etc. ..mais je ne peux envisager de faire un enfant avec ça…lui veux faire un bébé et je lui fait croire que j’ai arrêté la pilule… mais je pense à chercher un vrai père pour mon enfant dès que je l’aurait trouvé (sans doute parmi mes amants) je me séparerait de lui, il me paraît inconcevable qu’un sous homme élève mon fils ou ma fille…


    10 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique