• La masturbation d'un mari soumis.
    Voici la méthode que j'utilise de temps en temps afin que mon mari puisse jouir après une période de port de sa ceinture de chasteté.
Matériel nécessaire :
    -Pinces à linges
-Cuillère à soupe
-Chouchou (ou élastique pour les cheveux)
-Règle
-Gants en plastique
-Cordes ou menottes
-Bandeau
-Sac congélation avec des glaçons
-Gel lubrifiant (option)
    Les hommes aiment bien se masturber, et il faut bien observé ce qu'il aime :
Mouvement rapide et régulier, pas de temps mort, simuler la pénétration en resserrant leur main (mouvement du gland vers la base), bien serrer leur sexe une fois qu'ils ont fini afin que leur semence s'évacue mieux.
Donc si vous avez bien compris ce qu'il aime, cela devient très facile de masturber un soumis, il suffit de faire tout le contraire.
    Je demande à mon mari de se déshabiller et je l'attache sur le dos dans notre lit. Ensuite je lui bande les yeux avec le bandeau et lui installe les pinces à linge sur les tétons.
Je place ensuite le chouchou à la base du pénis afin que ces testicules sont plus rapprochés du gland (ainsi elles sont plus sensibles, et cela permet pendant le va et vient de la masturbation de donner des petits coups dessus)
    J'utilise les gants en plastique afin de réduire la sensation agréable du soumis ainsi qu'un peu de gel lubrifiant.
    Ensuite commence la lente masturbation avec un rythme très irrégulier et de fréquentes pauses.
Pendant ces pauses, il est possible de refroidir l'ardeur du soumis grâce au sac congélation contenant les glaçons et de donner des petits coups de règle dans les testicules maintenus par le chouchou.
Mon geste de va et vient est plutôt de la base du pénis vers le gland (et non pas l'inverse) ainsi que quelque mouvement de rotation. N'hésiter pas à faire quelque mouvement brusque afin d'écraser ses testicules entre le bas de la main et son bas-ventre.
Vous pouvez également juste effleurer son sexe. L'important, c'est de faire ce qu'il lui plait le moins.
Il est important d'arrêter quand le soumis commence à prendre trop de plaisir. Il faut qu'il bande et débande au moins dix fois.
Pendant les pauses, vous pouvez également partir faire un tour où allez regarder la télé en le laissant avec le sac à glaçons sur ces parties intimes.
    Une fois qu'il n'en peut vraiment plus, c'est à vous de décider s'il peut jouir ou s'il doit attendre un jour supplémentaire.
Si vous voulez qu'il termine, il faut vraiment limiter le contact de votre main avec son corps. Dites lui de vous aider afin de vous dire à quel moment il atteint le point de non retour, et à partir de ce moment-là vous ne devez absolument plus toucher son sexe afin qu'il jouisse avec un plaisir très restreint dans le vide. Laissez sa semence s'écouler tranquillement et récolter la avec la cuillère à soupe. Ensuite laisser le sur le dos avec la tête en arrière, et mettez cela dans sa bouche. Ensuite je monte sur lui afin qu'il me fasse un bon cunnilingus pour que mon odeur se mélange à sa semence.
Voilà c'est fini, à vous de jouer.
    Sinon un conseil pour les femmes qui font porter à leur mari une ceinture de chasteté et qui n'ont pas la patience d'attendre trop longtemps afin de voir tous les cotés bénéfiques de la chose. Il suffit de demander au soumis plusieurs jours avant l'enfermement de se masturber au moins 5 fois par jour afin qu'il soit plus rapidement en manque lors du port de la ceinture de chasteté.
De plus tout ce sperme récolté peut faire un excellent apéritif pour le soumis. (En général je le mélange avec un alcool fort).
    
PS : D'autres exemples de masturbation peuvent se trouver sur les sites http://www.robandjill.com et http://groups.yahoo.com/group/teasingandorgasmdenial/
    
PS : Sinon si vous n'avez plus envie de faire l'amour avec votre soumis, une solution peut être inspiré de l'histoire : http://cplechan8.free.fr/Histoires02/Cocussoum08.htm
    PS : Si quelqu'un à des expériences sur le milking de la prostate, je serai intéressée par leurs récits.
    Sophie


    24 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique