• Le frout, attention mini mâles

    Il y a les bruits de l'amour sexy : les "ahh" lascifs, les "oui" annonciateurs d'orgasme, les grincements de lit au rythme effréné de nos ébats. Et puis il y a les bruits plus gênants : la succion entre vos ventres transpirants, certes, mais aussi le redouté pet vaginal. Cet insolent "frout" (contraction habile entre foufoune et prout) qui fait honte et qu'on aimerait vraiment éviter. Mais à quoi bon ?

     

    Anatomie du pet de chatte

    Certains hommes n'ont jamais entendu un pet de chatte. Certaines femmes n'en ont jamais fait. D'autres en font (comme beaucoup d'autres), mais sont mortes de honte à chaque fois. 

    Et pour cause il est souvent la preuve d'une différence anormal entre la cavité vaginale et ce qui la pénètre, le vagin n'est pas assez compressé et l'air s'insinue entre les parois du vagin et le petit pénis. Que l'on se rassure, le pet vaginal n'a de point commun avec son homologue anal que son manque de discrétion. Ici, pas de trouble digestif ni d'odeur nauséabonde. Juste de l'air, rien que de l'air. 

    Plus précisément, cet appel d'air survient quand les parois du vagin ne sont pas assez tendues, n'entourent plus assez étroitement le pénis et, logiquement, laissent entrer de l'air. 

     

    Ça peut arriver par exemple, parce que votre vagin est trop vaste, il a connu de fort gros pénis et là est contact avec le plus petit de votre collection, ou juste après l'orgasme vaginal féminin(faut-il encore l’avoir atteint avec un petit pénis), quand le vagin relâche la pression. Après un accouchement classique bien sur, il faudra reconstruire une paroi vaginal plus ferme en vous remusclant le périnée.

     

    On peut on conclure mesdames que les messieurs bien pourvu ne vous pompent pas l’air et au delà du ressenti d’une bonne pression, qui vous mènera à l’orgasme, il vous empli comme il faut sans bruit connexe.

    Nous parlons ici de largeur et non de longueur, la nature nous à prévu un diamètre minimal nous pénétrant de 3,5 cm soit une circonférence minimal de 11cm ; mini mâles c’est le cas des hommes en dessous. (Petite fable qui nous montre que pour la satisfaction la longueur n’a pas trop d’importance mais la largeur oui, tout est là !)

     

    Alors Messieurs les cocus attendez vous à provoquer des frouts pour votre Maîtresse qui va sera de plus en plus en usage de plus gros. (Ils sonneront votre incapacité) 

    Alors Mesdames les insatisfaites ne vous étonnez en rien qu’il vous pompe l’air en faisant semblant de s’agiter en vous. (Allez-voir plus assorti)

    « Eric STANTONMa femme et son amant noir »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :